Comme pour toutes les plantes, toutes les techniques de greffage ne sont pas adaptées au pistachier…

Plusieurs techniques de greffage sont possibles  et donnent de bons résultats. L’expérience, notamment des jardins de l’espérance à la Ciotat, nous montre que les techniques les plus efficaces sont le greffage en écusson et le greffage en Chip Budding.

Il est prévu cette anné d’organiser une journée d’apprentissage au printemps de la greffe en Chip Budding.

>>> Technique du Chip Budding



Au printemps :  à 10 cm du sol, on incise  en oblique vers le bas  le porte-greffe sur 2 à 3 cm
de longueur et 2 à 3 mm d’épaisseur  et on enlève une portion de bois ; l’entaille ainsi réalisée permettra de caler le greffon ; celui-ci portera un seul œil et aura le même volume de bois que ce qui a été enlevé au porte-greffe.

Avantage  de la technique :
le contact des cambiums est plus grand
(Figure 2).

>>> Technique en Écusson

 

En été :  sur un porte-greffe de 8 à 10 mm de diamètre, choisir un endroit bien dégagé ; à 10 cm du sol, l’inciser en forme de  T ; soulever l’écorce des 2 côtés de l’incision, glisser sous l’écorce un écusson, c. à d. un fragment d’écorce portant le bourgeon et le pétiole de la feuille; recouper la partie supérieure de l’écusson au niveau de l’incision horizontale ; ligaturer en commençant par le bas.

Les écussons sont prélevés au moment du greffage sur des rameaux de l’année (environ 10 écussons sur un rameau ; prélever en commençant par le bas).

Si le pétiole sèche et tombe après 15 jours, il faudra recommencer.

Fermer le menu